HTIC- Hypertension Intracrânienne

PRISE EN CHARGE

Traitement

Traitement de base initial

ABC

  • 02
    • à 100% initialement
  • Ventilation
    • Hyperventilation au masque si altération de l’état de conscience en attendant l’intubation par l’anesthésiste si Glasgow < 7-8
    • Viser une PaCO2 aux environs de 35 mm Hg et une PaO2 aux environs de 90 mm Hg.
    • Maintenir le PEEP < 5 si possible
  • TA/remplissage
    • Maintenir la TA normale: si la TA est basse, il ne faut pas hésiter à la normaliser avec des bolus liquidiens et/ou des amines
    • Éviter l’hypervolémie: soluté aux besoin d’entretien

Traitement de base secondaire

D

  • Position
    • Tête en position neutre et surélevé de 15 à 30°
  • Température
    • Contrôle de la température avec acétaminophène
  • Sédation/analgésie
    • Contrôle de l’agitation: sédation au besoin avec midazolam IV 0.1 mg/kg
    • Considérer curarisation avec pancuronium IV 0.1 à 0.15 mg/kg  (surtout si beaucoup de manoeuvre, eg: scan, transport, etc…)
    • Contrôle de la douleur: anesthésie locale si techniques douloureuses, analgésie au besoin avec bolus de fentanyl IV 1-2 mcg/kg puis perfusion 1 à 3 mcg/kg/h
  • Convulsions
    • Contrôle des convulsions: ativan 0.1 mg/kg IV puis phénytoine 20 mg/kg IV (voir guide Convulsion-Epilepsie/status epilepticus)
    • Considérer phénytoine 20 mg/kg IV en prophylaxie si trauma cranien sévère, particulièrement si curarisé
  • Corticostéroïde
    • Considérer Décadron 0.5 à 1 mg/kg IV si méningite, tumeur ou abcès cérébral. ( À discuter avec neurochirurgien)
  • Traitement étiologique dès que possible 

Traitement HTIC décompensée aigue

Le traitement de l’HTIC décompensée, i.e compliquée d’un engagement cérébral, doit être débuté chez tout les patients qui ont des signes et symptômes le suggérant. Ces patients ont une altération de l’état de conscience progressive. La triade de Cushing (HTA, bradycardie et bradypnée) peut être absente. L’engagement de l’uncus se présente principalement par une dilatation pupillaire unilatérale et réponse faible à la lumière qui évolue vers une dilatation bilatérale avec perte de la réponse à la lumière. L’engagement central se présente principalement avec une modification progressive de la réponse motrice de normal à une absence de réponse en passant par la décortication et la décérébration. Ces changements moteurs vont être associés à une modification des pupilles allant de petites et réactives vers la mydriase et la perte de la réponse à la lumière.

  • Traitement de base ( tel que ci-haut)
  • Hyperventilation transitoire de courte durée PCO2 = 25 mm Hg
  • Mannitol si TA est normale: Mannitol 20% 1 g/kg IV soit 5 mL/kg en 10-15 minutes,
  • Considérer pentobarbital 10-15 mg/kg (Max 200 mg)
    • Choix alternatif: propofol 2.5-3.5 mg/kg en 2-3 minutes
  • Considérer salin hypertonique surtout si le patient présente une hypotension artérielle

 

M Arsenault (urgence)
Septembre 2011