PROTOCOLES

Généralités

La gastro-entérite est une maladie courante, généralement d’origine virale, causée par une inflammation de l’estomac et de l’intestin grêle. Elle se caractérise par : fièvre, diarrhée et vomissements.

Une évaluation de la déshydratation est essentielle au traitement.

 

ÉVALUATION

Diagnostic différentiel

Attention aux patients présentant :   

  • Vomissements seuls (Ex. Invagination, PNA, infection ORL, processus IC…)
  • Douleur abdominale importante ou localisée (Ex. Appendicite)
  • Hématémèse
  • Vomissements bilieux (Ex. Obstruction)
  • Hématochézie (Ex. SHU)
  • Absence de bruits intestinaux (conditions chirurgicales à considérer)

 

Examen physique ciblé

Rechercher la possibilité d’un ddx (voir ci haut). L’évaluation du degré de déshydratation est essentielle (voir encadré ci bas).

Gastro entérite Déshydratation 2 juin 2015

 

Investigations

  • Bilan sanguin à considérer (électrolytes, urée, créatinine, gaz capillaire, glycémie) si :
    • Déshydratation modérée à sévère
    • Attention : nourrissons, patients avec co morbidité (ex. IRC, retard pondéral, pathologie intestinale…). 

Le débalancement des électrolytes et une acidose peuvent dicter la réhydratation. 

  • Glucometrie
    • Il est important de vérifier la glycémie surtout en bas âge et d’effectuer un glucomètre dès l’arrivée du patient si celui-ci présente un état général altéré. 

 

  • Cultures de selles (bactériennes, virales, parasites, clostridium)
    • Ne sont habituellement pas nécessaires à moins de durée prolongée de diarrhées (plus 7 jours), présence de sang, voyage récent ou une prise d’antibiotique récente.

 

PRISE EN CHARGE

Traitement

Voir aussi -TREKK- Recommandations de base Gastro-entérite,  RCH- Gastroenteritis et Cochrane 2013 

 Le traitement dépend de l’état de déshydratation.

RÉHYDRATATION :

DÉSHYDRATATION LÉGÈRE  -Gérer à domicile

  • Fournir une quantité adéquate de liquide et continuer une alimentation adaptée à l’âge 
  • Encourager l’utilisation de solutions de réhydratation orale pour remplacer les pertes de liquides (pedialyte MD, gastrolyte MD...)

 

DÉSHYDRATATION MODÉRÉE

  • Remplacer rapidement les pertes de liquides : 50-100 ml de solution orale par kg de poids dans les 2-4 heures après la prise en charge
  • Une quantité de volume supplémentaire est aussi nécessaire pour remplacer les pertes en cours
  • Offrir de petites quantités fréquemment si l’enfant vomit
  • Hydratation par voie intraveineuse est rarement nécessaire mais peut devenir indiquée lorsqu’il y a un échec à la réhydratation orale

 

 DÉSHYDRATATION SÉVÈRE

  • Procéder aussi rapidement que possible à une réhydratation par voie intraveineuse (IV) (ou intra osseuse) avec une solution isotonique (0.9% de normal salin ou de lactate Ringer) pour restaurer la stabilité hémodynamique (bolus de 20ml/kg, souvent 60 ml/kg ou plus la première heure).

 

Si la déshydratation est jugée suffisante pour mériter une réhydratation IV, que la réhydratation par voie orale ne fonctionne pas et/ou qu' un accès IV n’est pas disponible ou jugée difficile, administrer la réhydratation par voie nasogastrique avec une solution de réhydratation orale de 50 ml/kg sur 3 heures ou voir RCH -Gastroenteritis -NG tube Rehydratation 

 

ONDANSÉTRON - Antagoniste sélectif de sérotonine

  • Une seule dose orale est extrêmement efficace et sécuritaire pour améliorer le succès de la réhydratation orale. Aucune preuve à l’appui pour l’utilisation de doses multiples.
  • Posologie :
    • 8-15 kg = 2 mg 
    • 15-30 kg = 4 mg 
    • plus de 30 kg = 8 mg

 

 DIMENHYDRINATE  

  • Les résultats d’essais cliniques n’appuient pas son utilisation.

 

 

Conseils de départ

Dépliant Gastro entérite CHU Ste Justine

https://www.chusj.org/fr/soins-services/G/Gastroenterite

Quand référer

CRITÈRES D'HOSPITALISATION OU DE RÉFÉRENCE À UN CENTRE TERTIAIRE (selon ressources disponibles localement) :

  • Déshydratation modérée et vomissements réfractaires, refus de solutions orales ou prise inadéquate de solutions orales
  • Déshydratation grave
  • Aggravation des diarrhées ou de la déshydratation en dépit d’une quantité adéquate de liquides
  • Inquiétude que d’autres conditions possibles ou existantes compliquent l’évolution clinique
  • Jeune âge, irritabilité, somnolence inhabituelle, symptômes évolutifs
  • Inquiétudes sociales ou logistiques qui pourraient empêcher le retour à l’urgence

 

Transfert vers un centre tertiaire

Si Transfert, appeler pré transfert : 514-345-4919 central téléphonique CCAR

 

 

 S Gouin (Urgence Pédiatrique)

 En ligne Juin 2015